Grossesse

Chez près de la moitié des femmes, on observe la formation de varices dès la première grossesse

Grossesse

20 pour cent de sang en plus dans le corps

Au cours de la deuxième grossesse, encore plus de femmes sont touchées.

Le risque d’une occlusion veineuse augmente : en comparaison avec les femmes non enceintes, le risque de thrombose est de trois à cinq fois plus élevé chez les femmes enceintes. Le risque continue même d’augmenter durant les six semaines suivant la naissance des bébés – et ce d’autant plus que l’accouchement a nécessité une césarienne ou provoqué une importante perte de sang.

Les causes de cette fragilité plus élevée sont le bouleversement hormonal et l'augmentation d’environ 20 % du volume sanguin dès le début de la grossesse. L’augmentation de poids accroit également la pression sur les veines des jambes. L’utérus qui grandit et la tête du bébé appuient en plus sur les veines au niveau du bassin et entravent le flux sanguin en direction du cœur. Plus le ventre grossit, plus il est difficile d’être actif et de rester en mouvement. Les pompes articulaires et musculaires sont donc de moins en moins efficaces.

Même chez les femmes n’ayant jusqu’à présent jamais souffert d’insuffisance veineuse, il est possible que cette surcharge ait des conséquences. Les jambes gonflent, des varices dites de grossesse se forment et disparaissent souvent après la naissance de l’enfant, mais pas toujours. Surtout chez les femmes qui ont une certaine prédisposition – par ex. une faiblesse congénitale du tissu conjonctif, ou des risques accrus. par ex. un excès de poids, une grossesse peut être le début d’une insuffisance veineuse persistante.

Prévenir grâce à la compression

Grossesse

Porter des bas de compression permet de prévenir des problèmes veineux au cours de la grossesse. La classe de compression 1 suffit pour ce faire. En cas de problèmes veineux préexistants ou de fortes accumulations d'eau, la classe 2 peut également être utilisée. Les bas doivent être portés à partir du troisième mois de la grossesse et jusqu'à deux mois après l'accouchement ou jusqu'à la fin de la période d'allaitement. Si nécessaire, des mesures supplémentaires sont prises à l'hôpital ou en maternité pour éviter une thrombose. Elles comportent le port de bas de compression spéciaux, les bas de prophylaxie anti-thrombose, de la gymnastique et éventuellement un traitement par anticoagulants. En cas de naissance à la maison ou ambulatoire, vous devriez parler suffisamment tôt des mesures de précaution éventuelles avec votre médecin. De grosses jambes au cours de la grossesse peuvent également indiquer le syndrome de Hellp ou une prééclampsie. Veuillez en tout cas en parler à votre médecin.

Quelle est l'utilité de cet article?