Thrombose veineuse profonde

En cas de thrombose, un caillot de sang (thrombus) obstrue un vaisseau sanguin, de sorte que le sang ne puisse pas circuler du tout dans le vaisseau ou seulement en petite quantité.

Thrombose veineuse profonde - Thrombose veineuse profonde

Allez rapidement chez le médecin

Vous devez consulter votre médecin en cas de suspicion de thrombose veineuse profonde.

Les caillots de sang se forment principalement dans les veines des jambes et du bassin. Ces vaisseaux sanguins transportent le sang depuis les pieds, les jambes et le bassin pour l'amener vers le cœur. Une thrombose veineuse profonde doit être traitée immédiatement par un médecin.

Le risque d'embolie pulmonaire est particulièrement élevé si les veines profondes des jambes sont touchées. Un thrombus dans la veine concernée peut se détacher et être emporté dans le poumon par la circulation sanguine, où il peut obstruer un vaisseau. En revanche, si le même phénomène se produit dans l'une des veines superficielles des jambes, le caillot doit parcourir d'abord les méandres en direction des veines profondes de la jambe, ce qui pose moins de risque.

Symptômes de la thrombose veineuse profonde

Les symptômes les plus courants sont

  • Une douleur sourde, tiraillante
  • Une rougeur ou une coloration bleuâtre de la peau
  • Une sensation de tension et un gonflement

Une thrombose peut se produire à l'aine, à la cuisse, dans le creux poplité, le mollet ou la plante du pied. La position debout et la marche sont alors particulièrement douloureuses.

Comment la thrombose veineuse profonde se développe

Un caillot de sang peut se former si

  • le débit sanguin ralentit, par exemple lors d'un alitement prolongé ou d'un vol long courrier
  • les parois du vaisseau sanguin se sont modifiées
  • le sang présente une tendance marquée à la coagulation.

Le sang circule plus lentement dans les veines que dans les artères, c'est la raison pour laquelle les thromboses apparaissent surtout dans les veines. Les veines profondes du mollet et de la cuisse sont celles qui sont le plus affectées par la thrombose veineuse profonde (phlébothrombose).

Diagnostic de la thrombose veineuse profonde

Un diagnostic et un traitement rapides de la thrombose veineuse profonde sont nécessaires pour prévenir une embolie pulmonaire. L'examen de la région douloureuse et les mesures d'un paramètre sanguin spécifique au laboratoire corroborent le diagnostic de la thrombose. Le médecine effectue un doppler et une échographie pour localiser exactement la thrombose veineuse profonde avant de la traiter.

Qui présente un risque accru de thrombose veineuse profonde ?

Les hommes et femmes âgés ont à peu près le même risque de souffrir d'une thrombose veineuse profonde. Lorsqu'elles sont plus jeunes, les femmes sont en revanche plus touchées que les hommes. Les raisons en sont les suivantes :

  • maladie veineuse préexistante
  • trouble de la coagulation
  • prise de pilule
  • grossesses
  • tabagisme et obésité
  • interventions chirurgicales
  • alitement
  • activité physique rare

Comment prévenir la thrombose veineuse profonde (prophylaxie de la thrombose)

L'association de mesures médicamenteuses et physiques est la norme en matière de prévention de la thrombose en Allemagne. Votre médecin décide du type de médicament, de la forme d'administration, de la dose et de la durée du traitement.

  • L'objectif de toutes les mesures physiques est d'améliorer le retour veineux (facteur circulatoire). Plusieurs approches et moyens divers permettent d'atteindre cet objectif :
  • Bas médicaux de prophylaxie de la thrombose (compression standardisée)
  • Bandages circulaires (compression non standardisée)
  • Système de compression par enveloppement de la jambe inférieure

Les autres exemples de mesures prophylactiques physiques sont une mobilisation précoce, un traitement de mobilisation et la surélévation des jambes

Votre interlocuteur en cas de thrombose veineuse profonde

  • Médecin généraliste
  • Phlébologue
  • Médecin de garde et personnel infirmier si vous êtes hospitalisé

Comment traiter la thrombose veineuse profonde ?

Nombreux sont les patients qui ne remarquent pas d'emblée une thrombose, même grave. Ceci est particulièrement dangereux, étant donné que le caillot sanguin qui a provoqué la thrombose veineuse profonde peut à nouveau se détacher. S'il parvient au poumon, il peut provoquer une embolie pulmonaire qui peut être mortelle.

Le traitement se concentre en priorité sur :

  • l'arrêt du développement de la thrombose
  • l'élimination de la thrombose
  • la prévention de l'embolie pulmonaire
  • la prévention du syndrome post-thrombotique (lésion permanente des valvules veineuses).

La stratégie thérapeutique comprend :

  • des mesures de base, telles que le positionnement correct, la mobilisation et le traitement compressif
  • des médicaments qui fluidifient le sang, tels que l'héparine ou Marcumar
  • une thrombolyse pour dissoudre le caillot sanguin (thrombus)
  • éventuellement, une intervention chirurgicale pour extraire le caillot

Le traitement compressif

Une fois le diagnostic de thrombose veineuse profonde posé, des systèmes compressifs sont indiqués, en complément du traitement médicamenteux. Ces systèmes exercent une pression mécanique sur les veines, depuis l'extérieur. Ils diminuent le diamètre des veines, permettant ainsi au sang de refluer plus rapidement vers le cœur. La pression exercée sur la jambe est décroissante : elle est plus forte au niveau de la cheville puis diminue en remontant la jambe. Ultérieurement, le médecin vérifiera dans quelle mesure le retour du sang veineux reste entravé. Il pourra alors vous conseiller et vous indiquer si le traitement compressif doit être poursuivi ou non.

Rate this Content

 
 
 
 
 
 
 
Rate
 
 
 
 
 
 
2 Rates
90 %
1
5
4.5