Rupture du ligament croisé

La rupture du ligament croisé est une blessure très souvent associée aux sports de contact.

Rupture du ligament croisé

Sports particulièrement propices aux blessures : judo, football, ski et sports semblables

Une lésion du ligament croisé postérieur ne se rencontre qu'après un impact d'une violence très élevée, par ex. après un accident de voiture ou autre choc semblable.

Bien qu'aussi épais et solide que le ligament croisé postérieur, le ligament croisé antérieur est nettement plus souvent blessé, qu'il s'agisse d'une déchirure totale (rupture totale du ligament croisé) ou de l'arrachement de fibres isolées (rupture partielle du ligament croisé).

Le judo, le football, le ski et les sports semblables y sont particulièrement propices. Généralement, le genou se tord vers l'intérieur alors que le buste bascule en arrière au même moment. Très souvent, les fibres sont arrachées dans la zone de l'insertion du ligament avec l'os de la cuisse.

Une autre cause de blessure est une déformation innée du ligament croisé, qui entraîne une surcharge permanente jusqu'à ce que le ligament se déchire à la plus petite occasion.

Les patients souffrent généralement de douleurs extrêmement fortes dans le genou et celui-ci enfle souvent en l'espace de quelques heures. Un épanchement articulaire et une instabilité articulaire prononcée sont des symptômes supplémentaires.

Traitement de la rupture du ligament croisé

  • Une fois que les douleurs aiguës ont diminué, des séances de kinésithérapie régulières sont généralement prescrites afin d’améliorer la stabilité de l’articulation du genou concernée en renforçant les muscles et en entraînant la coordination.
  • L’électrophysiothérapie, les ultrasons et les packs de glace peuvent aussi être utilisés pour le traitement, soit de manière isolée, soit en association. Cela améliore l’efficacité de la perfusion et soulage les douleurs.
  • Mais le facteur le plus important est un entraînement à vie constant des muscles pour leur permettre d’assumer la fonction du ligament croisé rompu.
  • Des orthèses de soutien sont utilisées, notamment pendant la pratique sportive et après les opérations. Elles permettent de retrouver progressivement la mobilité et soulagent les tensions exercées sur le genou, en le stabilisant.
  • Si une opération est nécessaire, une plastie du ligament croisé est généralement effectuée. Lors de cette procédure, un fragment d’un tendon du corps est implanté dans le genou, à la place du ligament. Après l’opération, la kinésithérapie et d’autres méthodes décrites plus haut sont nécessaires.

Rate this Content

 
 
 
 
 
 
 
Rate
 
 
 
 
 
 
0 Rates
0 %
1
5
0